Améliorer la qualité de vie des personnes atteintes de rhumatismes (et arthrite) grâce à la griffe du diable (harpagophytum)

L’arthrite et les autres types d’affections rhumatismales sont une des principales causes d’invalidité, et sont souvent associées à une mauvaise qualité de vie.Une étude a tenté d’évaluer l’efficacité de la prise d’harpagophytum (aussi appelée Griffe du diable) dans le traitement de l’arthrite et des autres types de rhumatismes.

Cette étude a été réalisée au Royaume-Unis, et a pris en considération un groupe de 259 patients, durant 8 semaines. L’efficacité de ce traitement a été évalué grâce à des échelles d’évaluation numériques, de l’indice d’arthrose des universités Western Ontario et McMaster (WOMAC) et de l’indice d’arthrose algofonctionnelle de la main. La tolérance au traitement a été mesurée par une échelle d’évaluation numérique, et la sécurité par auto-évaluation, analyse de sang et tests de la fonction hépatique.

Il a été constaté une amélioration statistiquement significative dans l’évaluation par les patients de la douleur globale, de la raideur et de la fonction. Ont également été soulevé des réductions significatives des scores moyen de douleur pour les douleurs à la main, au poignet, au coude, à l’épaule, à la hanche, au genou et au dos. Les mesures concernant la qualité de vie (évaluée grâce à une questionnaire dédié) ont été amélioré par rapport à la période pré-traitement. 60% des patients ont soit réduit, soit totalement arrêté les analgésiques concomitants.

L’harpagophytum, ou Griffe du diable, est donc une option thérapeutique sérieuse efficace et assez bien tolérée pour les affections rhumatismales dégénératives légères à modérées, permettant alors une meilleure qualité de vie.

 

Références :

Phytother Res . 2007 Dec;21(12):1228-33. doi: 10.1002/ptr.2288. – Mary Warnock, Douglas McBean, Andreas Suter, Jen Tan, Patricia Whittaker