Ménopause : quelles alternatives aux traitements hormonaux ?

Par choix ou par obligation, certaines femmes ne veulent ou ne peuvent pas avoir recours aux traitements hormonaux durant la ménopause. Quelle sont les solutions naturelles qui permettent de passer ce cap souvent difficile ?

La ménopause survient vers 50 ans et se manifeste souvent par des bouffées de chaleur, des sautes d'humeur, une prise de poids et une sécheresse vaginale. Pour soulager ses troubles, on préconise souvent un THS (traitement hormonal substitutif) qui permet de maintenir artificiellement un taux d’œstrogène et de progestérone. Cependant, certaines femmes ne veulent pas prendre d'hormones (Il est vrai que l’on préconise de ne pas poursuivre le traitement à vie) et d'autres ne peuvent pas (lorsqu'elles souffrent d'un cancer par exemple). Voici donc quelques alternatives naturelles pour aborder la ménopause en toute sérénité. 

Avoir une bonne hygiène de vie pour limiter la prise de poids

«À la ménopause, les femmes prennent souvent du poids. Le métabolisme se ralentit et une carence en oestrogènes favorise l'accumulation de graisse et les kilos s'installent» explique Msika Razon médecin au Mouvement français pour le planning familial (MFPF) et à la maternité des Bluets à Paris. Avoir un régime alimentaire équilibré et faire du sport limite la prise de poids. 

Des soins de confort pour la sécheresse vaginale

Un déséquilibre hormonal chez la femme ménopausée, le plus souvent par carence en oestrogènes, peut engendrer une sécheresse. Des soins de confort permettent de soulager ce phénomène : «De nombreux traitements non hormonaux existent, localement (gels vaginaux, ovules) ou par voie orale (compléments alimentaires). Ils améliorent l'hydratation de la muqueuse (les spécialités à base d'acide hyaluronique en particulier) et la qualité de la flore vaginale (les pré et probiotiques par exemple)» précise le Dr Msika Razon.

De l'huile d'onagre pour soulager les douleurs articulaires

À la ménopause, la production d'oestrogène, une hormone qui préserve la masse osseuse diminue brutalement. Ce qui entraine une diminution de la résistance des os. Des études publiées dans l'International Journal of Cosmetic Science ont prouvé que l'huile d'onagre lutterait contre l'ostéoporose en régulant les problèmes hormonaux. De plus, l'huile d'onagre  améliore la qualité de la peau et des cheveux. De bonnes raisons de l'utiliser sans compter !