Journée du sommeil : les Français ne dorment pas assez !

Cette semaine, le baromètre de Santé publique France révélait les conclusions de sa dernière étude sur le sommeil. Pour la première fois, le temps de sommeil des Français passe sous la barre des 7 heures minimales recommandées. Pas assez pour être en bonne santé ! 

Préoccupant ! On ne cesse de le répéter : le sommeil, c’est la santé ! Et pourtant, les conclusions du baromètre de Santé publique France sont sans appel : les Français dorment de moins en moins. « Ils dorment 6 heures 42 minutes par 24 heures en 2017, soit pour la première fois en dessous des 7 heures minimales quotidiennes habituellement recommandées pour une bonne récupération » informe le baromètre de Santé publique France paru ce mardi. C'est le temps de sommeil le plus bas enregistré par l’agence nationale depuis la création du baromètre il y a 15 ans.

En cause ? Le travail de nuit et les temps de trajet ! 

« Les Français travaillent davantage la nuit », précise le rapport, le nombre de travailleurs de nuit est passé de 3,3 millions (soit 15 % des actifs) en 1990 à 4,3 millions (16,3 % des actifs) en 2013 ». Or, on sait que les travailleurs de nuit dorment en moyenne une heure de moins que les travailleurs de jour, donc l’équivalent d’une nuit de moins par semaine et de 40 nuits de moins par an.

La diminution du temps de sommeil serait aussi liée à l’augmentation du temps de trajet entre le domicile et le travail. « Qu’ils habitent dans les grandes villes ou dans les zones rurales, de plus en plus éloignés des centres de vie active, les Français sont de plus en plus nombreux à conduire entre deux et trois heures par jour, rentrant de plus en plus tard, partant de plus en plus tôt et grignotant du coup sur leur temps de sommeil ».

Enfin, d’autres facteurs viennent perturber notre sommeil : le temps passé devant les écrans et le bruit généré par les aéroports, les voitures et les deux roues.

Ce déclin du temps et de la qualité du sommeil ne doit pas être une fatalité 

Santé publique France insiste sur le fait que l’on peut préserver son sommeil et que cela doit passer par des campagnes « d’information, de sensibilisation et d’éducation pour la santé », au même titre que « l’alimentation et l’exercice physique ». D’ailleurs, une alimentation saine et équilibrée et une activité physique régulière améliore la qualité du sommeil. Pour en savoir plus, toutes nos recommandations dans notre article « 8 conseils pour bien dormir ».