Bien dormir lorsqu'on a plus 20 ans !

Si notre organisme prend de l’âge, notre sommeil aussi. En France, 40 % des personnes de plus de 75 ans déclarent ne pas avoir un sommeil de qualité, selon l’Institut national du sommeil et de la vigilance. Voici nos conseils pour bien dormir lorsqu’on prend de l’âge.

Avec l’âge, la structure interne du sommeil se modifie. On met plus de temps à s’endormir le soir. Avant 50 ans, le délai d’endormissement est de 30 minutes. Il atteint 45 minutes à 80 ans. De plus, un jeune adulte a très peu d’éveils au cours d’une nuit. En revanche, passé la cinquantaine, les éveils nocturnes sont plus fréquents et deviennent quasi systématiques à la fin du cycle de sommeil. « Un mauvais sommeil a des répercussions importantes sur la santé, déclare le Docteur Joëlle Adrien, Présidente de l’institut national du sommeil et de la vigilance (INSV), on constate une augmentation des chutes, une augmentation des accidents domestiques et de la circulation routière ainsi qu’une prise de médicaments inappropriée. » Il est donc primordial de « bichonner » notre sommeil lorsque nous prenons de l’âge. Voici les règles d’or pour un sommeil de bonne qualité. 

Être actif et sortir la journée 

« Notre journée conditionne notre nuit explique le docteur Joëlle Adrien, plus on est actif, et plus fait le plein de lumière naturelle, mieux on dormira ! » Sortez, marchez, bougez : c’est bon pour le moral et pour sommeil.

Se coucher et se lever à la même heure

« Même s'il arrive qu’un soir on se couche plus tard que d’habitude, il vaut mieux se réveiller à la même heure le lendemain matin, précise le Dr Joëlle Adrien, sinon l’horloge biologique se décale et l’on aura du mal à trouver le sommeil la nuit suivante. Notre organisme est fait de telle façon que si l’on dort moins une nuit, on dormira mieux la nuit suivante. » 

Éviter les siestes

Si une sieste de 20 minutes peut être réparatrice, une sieste d’une heure peut perturber votre sommeil. Sachez que le besoin de sommeil se calcule sur la journée, si vous dormez une heure l’après-midi, c’est autant de sommeil en moins la nuit suivante. D’autre part, comme vous avez dormi dans la journée, votre besoin de sommeil est moins important et vous vous réveillerez plus facilement la nuit.

Éviter de manger trop et de trop boire le soir

Lorsque vous mangez trop le soir, votre organisme travaille pour digérer et vous allez retarder votre endormissement. « Les repas riches, trop gras et l’alcool vont également perturber la qualité de votre sommeil, affirme le Dr Adrien, par ailleurs, trop boire le soir va augmenter le risque de se réveiller pour aller uriner. D’autant qu’en vieillissant, la vessie perd du volume. »

Pour en savoir plus retrouvez notre interview du Dr Joëlle Adrien.