Levons le tabou de la ménopause !

Douleurs articulaires, kilos en trop, libido en berne, insomnies : lorsque la ménopause survient, notre corps est mis à mal. Mais le plus difficile n’est-il pas de faire face au regard que la société porte sur la femme ménopausée ?

Un sujet encore tabou !

Chaque année en France, près de 15 millions de femmes sont ménopausées. « Pourtant, c’est un sujet qu’on aborde peu ou sur le bout des lèvres. Dans notre société qui prône la jeunesse, évoquer cette période renvoie au vieillissement. C’est encore un sujet tabou ! », explique Charlotte Attry, auteure de Ménopause, toi et moi, on s’explique aux éditions Le gâteau sur la cerise. « Des études ont pourtant prouvé que plus les femmes acceptent la ménopause, moins elles en ressentent les effets négatifs. » Alors, comment faire pour s’y préparer et l’accepter dans notre société qui fait de ce sujet un tabou ?
Les experts sont unanimes : Il faut en parler ! il ne faut pas hésiter à se confier à son médecin et à se faire aider par un thérapeute. En s’y préparant, il est possible de vivre cette période plus sereinement.  D’autre part, il faut se préparer à ce que cela puisse être long. Entre la pré-ménopause, la confirmation de la ménopause, il peut s’écouler de 3 à 7 ans !

Les conjoints ont un rôle à jouer

« Plus on en parlera, plus le sujet se banalisera, précise Charlotte Attry, les conjoints ont donc également un rôle à jouer.  Il ne faut pas envisager la ménopause comme une fermeture mais comme une ouverture. La ménopause marque la fin de la fertilité mais pas de la vie sexuelle (cf. notre article sur la sécheresse vaginale). C’est au contraire l’occasion de découvrir une nouvelle sexualité sans contraintes contraceptives. »

Il y a autant de femmes que de ménopauses

Les bouffées de chaleurs sont les symptômes qui sont les plus fréquemment évoqués. Mais ce n’est pas systématique ! Tout comme il est possible d’éviter les kilos en plus ! Il y a autant de femmes que de formes de ménopause ! « Il existe des bonnes pratiques pour lutter contre les bouffées de chaleur, nous explique Charlotte Attry, quand on sent une bouffée de chaleur monter, c’est important de se rafraîchir ; il ne faut pas trop s’exposer au soleil et prendre une douche froide avant d’aller de se coucher. »
Attention à l’alimentation qui peut favoriser les bouffées de chaleur, comme les plats trop épicés et tous les excitants comme le café et le thé. « Le stress peut favoriser les bouffées de chaleur, précise l’auteure. Essayer de prendre les choses avec calme. Je prends souvent l’exemple d’une vague pour la bouffée de chaleur. Elle arrive mais elle repart ! »
Enfin, l’activité physique est un très bon outil de prévention contre tous les symptômes de la ménopause. Cela peut être simplement de jardiner, marcher, bouger. Maintenir une activité sexuelle, c’est très important aussi. N’en faisons pas un autre tabou !