« Maladies cardio-vasculaires : contrairement aux idées reçues, les femmes sont plus touchées que les hommes ! »

A l’occasion de la Journée mondiale du Cœur, le 29 septembre, la Fédération française de cardiologie (FFC) se mobilise pour alerter sur les risques de maladie cardio-vasculaire. L’occasion de faire le point sur les mesures de prévention.

Il y a encore beaucoup à faire pour lutter contre les maladies cardio-vasculaires qui restent la première cause de mortalité en France pour les plus de 65 ans et les femmes. En cette Journée mondiale du Cœur, La FFC tire la sonnette d’alarme « Cela représente 400 morts par jours ! précise l’association. Et le bilan ne cesse de s’alourdir… » 

Tous touchés : jeunes, adolescents, adultes, séniors, homme mais surtout des femmes ! 

Contrairement aux idées reçues, ce sont les femmes qui sont plus touchées par les maladies cardio-vasculaires. En effet, elles représentent 54 % des victimes de ces pathologies. Ce qui en fait la première cause de mortalité chez la femme avec 1 femme sur 3. À titre de comparaison, 1 femme sur 27 décède d’un cancer du sein. Plus préoccupant encore, on observe une forte progression du nombre d’infarctus chez les femmes jeunes. En cause ? De mauvaises habitudes d’hygiène de vie et l’environnement hormonal. Entre 2008 et 2013, le taux d’hospitalisation pour un infarctus du myocarde chez les femmes de 45 à 54 ans a progressé de 5 % par an.

Pour lutter contre ce fléau, une seule solution : la prévention !

La FFC rappelle la situation d’urgence pour une prise en charge optimale et déclare 5 priorités pour inverser la tendance chez les femmes :

  • systématiser le dépistage et l’évaluation du risque cardio-vasculaire aux 3 phases clés hormonales (contraception, grossesse et ménopause) ;
  • informer et aider les femmes de tous âges à acquérir des réflexes de prévention dans la durée ;
  • développer un maillage territorial des centres cardio-gynécologiques, associant les femmes et leur médecin traitant ;
  • stimuler et financer la recherche scientifique dédiée aux femmes, avec des équipes labellisées « Cœur de femmes » ;
  • consacrer une journée nationale au cœur des femmes.

 La FFC insiste sur les 3 mesures préventives principales

  • avoir une alimentation équilibrée tout en limitant la consommation de sel et d’alcool ;
  • bouger et rompre avec la sédentarité par tous les moyens possibles : activité sportive, marche…
  • enfin arrêter de fumer est un bénéfice certain et rapide. C’est un acte positif, efficace et gagnant sur toute la ligne.