Mouches volantes : faut-il s’inquiéter ?

 Impression d’avoir des fils devant les yeux ou des « mouches » volantes ? Le point sur ce phénomène « gênant », mais souvent sans gravité.

Passé 50 ans, l’œil vieillit. Il arrive qu’il se produise une condensation physiologique du vitré. « Le vitré est un film transparent qui se pose sur la rétine, explique le Dr Viresh Dullabh, Il est composé d’eau et de protéines qui, avec l’âge, vont se cristalliser en petits points et prendre la forme de granules ». D’où cette impression de voir des mouches volantes. Elles sont plus visibles lorsqu’on regarde un ciel clair ou une feuille de papier blanche.

 Est-ce grave ?

Ce phénomène connu sous le terme médical, de myodésopsies ou, plus communément de « corps flottants » est naturel et la plupart du temps, il ne présente aucun caractère de gravité. En revanche, si les mouches ne disparaissent pas au bout d’une semaine, il est primordial d’aller consulter. « Il peut s’agir d’une hémorragie oculaire, d’un décollement de la rétine ou d’une uvéite (une inflammation de l’uvée, NDLR) », précise le Dr Dullabh.

 Quelles solutions pour soulager ?

Si l’apparition des mouches n’est associée à aucune pathologie, la prise en charge va surtout consister à rassurer le patient. « La plupart du temps, lorsque le patient est rassuré. Le cerveau s’habitue et la gêne disparait. Bouger l’œil de haut en bas et sur les côtés peut être bénéfique dans la mesure où il peut déplacer la myodésopsie et soulager » affirme le docteur Dr Dullabh.
D’autre part, prendre des compléments alimentaires à base d’huile de poisson, d’huile d’onagre, de magnésium et de Vitamine B1, B2, B3, B6 peut favoriser l’élimination de ces corps flottants et retarder leur apparition.