Livraison gratuite
Livraison gratuite dès 50€
Expéditions rapides
Commandes expédiés en 24h
Paiement sécurisé
Paiements sécurisés
Conseils personnalisés
Conseils personnalisés

Existe-t-il une solution aux sueurs nocturnes ?

Sueurs nocturnes

Souvent associées aux bouffées de chaleur, les sueurs nocturnes font partie des symptômes vasomoteurs liés à la ménopause. Causées par un dérèglement hormonal, les sueurs nocturnes constituent un des principaux symptômes de la ménopause. Heureusement, certains traitements et des mesures d’hygiène de vie parviennent à les réduire.

Qu’est-ce que les sueurs nocturnes ?

Aussi appelées hyperhidrose, les sueurs nocturnes sont des bouffées de chaleur se produisant pendant la nuit. Souvent présentes en période de ménopause, elles sont liées à un dérèglement de la sensibilité de l’hypothalamus. Ce dérèglement, induit par la chute du taux d’hormones, provoque une transpiration excessive due à la perturbation de la température du corps. 

Pourquoi je me réveille en sueur la nuit ?

Si les sueurs nocturnes sont souvent associées aux symptômes de la ménopause, elles peuvent aussi résulter d’autres causes, pathologiques ou idiopathiques. Dans tous les cas, elles sont susceptibles de réduire, plus ou moins gravement, la qualité du sommeil. Panorama.

Les sueurs nocturnes et la ménopause

Chez les femmes, les sueurs nocturnes sont souvent consécutives à l’installation progressive de la ménopause. À cette étape de la vie, le taux d’hormones féminines chute. Parmi celles-ci, c’est la diminution progressive du taux d’œstrogènes qui perturbe le fonctionnement normal de l’hypothalamus. Résultat : la température du corps se dérégule et lorsque l’hypothalamus pense qu’il est en surchauffe, il ordonne la production de transpiration pour le refroidir.

A contrario des bouffées de chaleur, dans les sueurs nocturnes, ce n’est pas la sensation de chaleur qui réveille les femmes. C’est généralement la sensation d’humidité des vêtements ou de la literie qui provoque l’interruption du sommeil.

Les hormones, pas toujours en cause

Contrairement aux idées largement véhiculées, les hormones féminines ne sont pas toujours la cause des sueurs nocturnes. En effet, d’autres pathologies et certains facteurs environnementaux favorisent ou causent leur apparition. Les plus documentés sont :

  • un dérèglement de la thyroïde, et principalement l’hyperthyroïdie ;
  • le syndrome de l’apnée du sommeil ;
  • le cancer, principalement de type leucémie ou lymphome ;
  • les infections avec de la fièvre ;
  • le stress ;
  • les plats épicés ;
  • les excitants tels que le café, l’alcool, le tabac ;
  • certains médicaments comme les pilules contraceptives ou les antidépresseurs.

En cas de doute sur vos symptômes, l’avis d’un médecin est indispensable.

Comment lutter contre les sueurs nocturnes ?

Les sueurs nocturnes diminuent la qualité du sommeil. Lorsqu’elles surviennent souvent et longtemps, elles entraînent une fatigue constante. Cela diminue alors la qualité de vie des femmes qui les ressentent. Voici comment elles peuvent être traitées.

Sueurs nocturnes et traitements allopathiques

Pour les cas les plus sévères, le traitement hormonal substitutif peut être une alternative. Ce THS doit être prescrit par un professionnel de la santé. Il intervient généralement lorsque les troubles du sommeil induits sont invalidants.

Cependant, certaines femmes n’ont pas accès à ce traitement en raison de leurs antécédents médicaux. D’autres ne souhaitent pas avoir recours à des hormones de synthèse et préfèrent se tourner vers des alternatives naturelles.

Sueurs nocturnes et traitements naturels

Il existe de nombreuses alternatives naturelles pour limiter l’apparition des sueurs nocturnes.

Les médecines non conventionnelles

Depuis quelques années, un nombre croissant de femmes fait appel à l’acupuncture pour soulager certains symptômes de la ménopause, dont les sueurs nocturnes. Cette technique semble apporter un certain soulagement sans, toutefois ,qu’il n’y ait des études scientifiques irréfutables.

Certaines femmes rapportent aussi une amélioration avec l’utilisation de certains remèdes homéopathiques. 

La phytothérapie

La phytothérapie apporte une gamme riche et variée de plantes susceptibles de soulager les symptômes vasomoteurs liés à la ménopause.

La sauge sclarée est la première intention pour réguler les hormones féminines. Elle est ainsi réputée pour diminuer les troubles de la ménopause. C’est également le cas de sa cousine, la sauge officinale, dont l’usage est cependant plus compliqué. 

L’actée à grappes noires constitue aussi une alternative de choix. En Amérique du Nord, elle est réputée pour lutter contre les troubles de la ménopause, dont les bouffées de chaleur et les sueurs nocturnes. L’actée à grappes noires a fait l’objet d’études scientifiques qui démontrent une amélioration dans la prévalence des sueurs nocturnes. 

Enfin, totalement méconnu en France, le shatavari est, dans la médecine ayurvédique, la plante des femmes par excellence. Elle est utilisée tant à la puberté pour régulariser les premiers cycles qu’à la ménopause pour réduire les symptômes désagréables. Son efficacité a été prouvée par des recherches scientifiques.

L’aromathérapie

Plus puissantes que les extraits de plantes, les huiles essentielles ont également leur place dans le traitement des sueurs nocturnes.

Les huiles essentielles considérées comme les amies des femmes ménopausées sont :

  • l’huile essentielle de sauge sclarée ;
  • l’huile essentielle de niaouli ;
  • l’huile essentielle de menthe poivrée.

Les huiles essentielles comportent des molécules puissantes. Il convient de solliciter l’avis d’un professionnel de la santé avant toute utilisation.

Donaclim 180 capsules

La solution DERGAM aux sueurs noctures

Traitement naturel sans hormones ni phytohormones

Conseils d’hygiène de vie

Les sueurs nocturnes peuvent représenter un vrai problème de santé chez les femmes. Toutefois, certains gestes quotidiens permettent déjà de les limiter.

Voici quelques conseils simples d’hygiène de vie :

  • avoir une chambre avec une température inférieure à 18 °C ;
  • opter pour des vêtements et une literie en fibres naturelles ;
  • pratiquer du sport régulièrement ;
  • choisir une activité pour évacuer le stress (yoga, méditation, cohérence cardiaque…) ;
  • bien s’hydrater en journée.

A retenir sur les sueurs nocturnes :

  • Les sueurs nocturnes sont des bouffées de chaleur qui se produisent pendant la nuit.
  • Sueurs nocturnes et bouffées de chaleur sont les symptômes les plus communs de la ménopause.
  • Les sueurs nocturnes ne sont pas systématiquement causées par l’arrivée de la ménopause.

À la ménopause, les sueurs nocturnes peuvent impacter négativement la qualité du sommeil. Toutefois, il existe de nombreux moyens de les diminuer. L’hygiène de vie et les traitements, hormonaux ou naturels, viennent à bout de ce désagrément.

Service client : 01 43 43 44 45

Du lundi au jeudi de 9h à 18h
Le vendredi de 9h à 17h30

Livraison gratuite
Dès 50€ d'achat
Votre commande expédiée dans les 24h
Paiements sécurisés
Droit de rétractation
Conseils personnalisés
Dergam

Depuis plus de 30 ans, les Laboratoires Dergam développent des compléments alimentaires de haute qualité en gynécologie, ophtalmologie et bien-être.

© Laboratoire Dergam 2022 - Création iPaoo