Livraison gratuite
Livraison gratuite dès 50€
Expéditions rapides
Commandes expédiés en 24h
Paiement sécurisé
Paiements sécurisés
Conseils personnalisés
Conseils personnalisés

Vertiges à la ménopause : causes et solutions

femme se tenant la tete

Parmi les symptômes de la ménopause, les vertiges restent assez mal documentés. Bien loin des bouffées de chaleur, de la sécheresse vaginale ou de la prise de poids, il semble que les changements hormonaux de la ménopause soient aussi à l’origine des diverses formes d’étourdissements pendant la ménopause. Sont-ce alors vraiment des vertiges ? Le point sur les vertiges à la ménopause, leurs causes et les moyens de les limiter.

Qu’est-ce que le vertige ?

Selon le Larousse médical, le vertige est « une sensation erronée de déplacement du corps par rapport à l’espace environnant, ou de l’espace par rapport au corps, liée à un déséquilibre entre les deux appareils vestibulaires ».

Si cette définition reflète une réalité médicale, l’utilisation dans la vie courante est différente. En effet, globalement, dans le langage courant, le terme vertige couvre des réalités aussi différentes que la sensation de jambes qui se dérobent, l’instabilité, le flou visuel ou encore la peur de tomber. Ce qui, en médecine, se nomme les « faux vertiges ».

Quelles sont les causes des vertiges ?

Comme le terme « vertige » couvre des réalités fort différentes, il a alors des causes très variables. Les plus communes proviennent de causes vestibulaires, de causes physiologiques ou de la ménopause. Explications.

Les causes vestibulaires

Les « vrais vertiges » sont souvent causés par un déséquilibre sensoriel entre trois systèmes perceptifs de l’organisme :

  • le système proprioceptif ;
  • le système visuel ;
  • le système vestibulaire.

Il en résulte une sensation de déséquilibre et de mouvement. Ces vertiges peuvent être classifiés en plusieurs catégories :

  • les vertiges positionnels paroxystiques bénins ;
  • la maladie de Ménière ;
  • la névrite vestibulaire.

On parle plus généralement de problèmes d’oreille interne. Dans tous les cas, une consultation médicale s’impose.

Les causes physiologiques

Dans certaines circonstances, des phénomènes physiologiques peuvent aussi déclencher des vertiges ou des pseudovertiges. La plupart des causes sont alors identifiables et réversibles.

Les causes physiologiques fréquentes des vertiges sont :

  • l’hypoglycémie ;
  • l’hypotension ;
  • les infections virales ;
  • l’anémie ;
  • la déshydratation ;
  • le coup de chaleur ;
  • l’hyperventilation.

Les vertiges de la ménopause

Au moment de la ménopause (et de la périménopause), les sensations de vertige sont fréquentes. Si le phénomène est documenté dans la littérature médicale, les spécialistes peinent encore à en définir les causes exactes. Différentes pistes sont sur la table.

Le bouleversement hormonal

Durant la période qui précède la ménopause, les changements hormonaux peuvent être plus ou moins violents. Ils provoquent des fluctuations internes qui affectent tous les organes. En effet, les œstrogènes ne sont pas que des hormones sexuelles. Ces hormones, tout comme la progestérone, ont également un effet sur le cœur, le cerveau, le foie, le pancréas… de quoi provoquer des déséquilibres conséquents et engendrer des malaises.

L’oreille interne

L’oreille interne est responsable de l’équilibre. Elle communique avec le cerveau grâce à l’otoconie. La diminution des œstrogènes engendre un affaiblissement de l’otoconie. Cela pourrait expliquer les vertiges positionnels paroxystiques plus fréquents à la ménopause.

Le métabolisme

Les œstrogènes participent au métabolisme glucidique. Dès lors, lorsque la production des œstrogènes se dérègle, parfois, le métabolisme glucidique se dérégule à son tour. Vous pouvez alors ressentir des malaises liés à de l’hypoglycémie.

Les causes indirectes

La ménopause bouleverse le cycle menstruel. Elle provoque aussi des symptômes plus ou moins intenses tels que :

Tous ces facteurs sont susceptibles, à terme, d’engendrer des malaises ou des vertiges. En effet, une carence de sommeil, tout comme une crise d’angoisse, peut entraver le bon fonctionnement cérébral. De plus, les troubles climatériques comme les bouffées de chaleur et les sueurs nocturnes entraînent une variation de la pression artérielle qui peut, parfois, causer des malaises et des vertiges.

Quelles sont les solutions pour lutter contre les vertiges ?

Pour lutter contre les vertiges, il convient de connaître leurs causes. Toutefois, pour les vertiges liés à la ménopause, plusieurs solutions naturelles peuvent déjà vous soulager. Panorama.

Les solutions d’hygiène de vie

Comme pour tous les symptômes liés à la ménopause, l’hygiène de vie peut diminuer la sévérité des vertiges. Pour cela, vous devez :

  • boire beaucoup d’eau et limiter l’alcool et le café ;
  • manger de petits repas équilibrés ;
  • maintenir un sommeil suffisant et des horaires stables ;
  • réduire votre stress ;
  • faire un peu de sport tous les jours.

Les solutions en phytologie et homéopathie

Dans certains cas, lorsque les vertiges sont bénins (et donc après consultation médicale), la nature peut venir à votre secours. Plantes et homéopathie peuvent vous aider :

  • le ginkgo biloba ;
  • le gui (en teinture mère) ;
  • la mélisse ;
  • le gingembre ; 
  • la passiflore ;
  • la lavande.

Le choix des plantes dépend de l’origine de vos vertiges. La passiflore et la lavande sont particulièrement adaptées si le problème est d’origine nerveuse.

L’homéopathie propose aussi des solutions comme SEPIA et LACHESIS.

Quid des traitements allopathiques

Dans la cadre des vertiges liés à la ménopause, la médecine propose deux traitements distincts. C’est évidemment à voir avec votre médecin généraliste.

D’une part, les traitements antivertigineux (de type betaserc) sont adaptés si les vertiges constituent les seuls symptômes. D’autre part, le traitement hormonal substitutif de la ménopause (THS) soulage la plupart des symptômes, dont les vertiges. Ce traitement est donc proposé lorsque les symptômes sont polymorphes et invalidants.

Bien que la médecine ne puisse en expliquer les causes précises, les vertiges peuvent être liés à la ménopause. Bouleversement hormonal, troubles métaboliques ou encore effets secondaires des bouffées de chaleur, les vertiges se révèlent souvent angoissants. Même s’ils sont généralement bénins, une consultation médicale s’impose pour en définir les causes. Dans tous les cas, une amélioration de l’hygiène de vie permet d’en limiter l’apparition.

Service client : 01 43 43 44 45

Du lundi au jeudi de 9h à 18h
Le vendredi de 9h à 17h30

Livraison gratuite
Dès 50€ d'achat
Votre commande expédiée dans les 24h
Paiements sécurisés
Droit de rétractation
Conseils personnalisés
Dergam

Depuis plus de 30 ans, les Laboratoires Dergam développent des compléments alimentaires de haute qualité en gynécologie, ophtalmologie et bien-être.

© Laboratoire Dergam 2022 - Création iPaoo