À dose significative, l’huile d’onagre aurait des effets bénéfiques sur le profil lipidique (choléstérol)

Publiée en octobre 2020, une méta-analyse portant sur plusieurs centaines d’études suggère qu’à partir de quatre grammes par jour, une supplémentation en huile d’onagre permet d’augmenter le taux de bon cholestérol, et d’abaisser celui des triglycérides

De récentes études ont été réalisées afin de démontrer si l’huile d’onagre avait des effets d’amélioration sur le profil dit lipidique (taux de lipides dans le sang). L’étude tendait à déterminer l’ampleur des effets de l’huile d’onagre sur le taux de lipides, mais ses résultats sont contrastés.

Pour cette étude, les bases de données PubMed, Scopus, Cochrane Library, Embase et Web of Science, et Google Scholar ont été consultées jusqu’en septembre 2019, et une analyse a été effectuée à l’aide du modèle à effets aléatoires (prenant en compte les variances pour réaliser une estimation). Le critère de jugement principal a donc été le profil lipidique qui comprend le taux de lipoprotéines de haute densité, de cholestérol total, de triglycérides et de lipoprotéines de basse densité.

Au total, 926 articles ont été identifiés par la recherche dans les bases de données et 6 ECR (Efficient Consumer Response = Réponse efficace au consommateur), et ont été inclus dans la méta-analyse. Dans dix de ces études, la supplémentation en huile d’onagre n’avait aucun effet significatif sur l’ensemble du profil lipidique. Cependant, des analyses de sous-groupes ont été effectués, et une réduction significative des triglycérides, ainsi qu’une augmentation significative des lipoprotéines de haute densité (aussi appelées bon cholestérol) ont été trouvées, à condition d’une dose supérieure ou égale à quatre grammes d’huile d’onagre par jour.

En conclusion, d’après cette étude, la prise par voie orale d’huile d’onagre en quantité supérieure ou égale à quatre grammes réduit significativement les taux sériques de triglycérides, et augmente significativement les taux de lipoprotéines de haute densité (bon cholestérol) chez les sujets hyperlipidémiques.

 

Masoud Khorshidi , Meysam Zarezadeh, Omid Moradi Moghaddam, Mohammad Reza Emami, Hamed Kord-Varkaneh, Seyed Mohammad Mousavi, Shahab Alizadeh, Javad Heshmati, Beheshteh Olang, Naheed Aryaeian

Effect of evening primrose oil supplementation on lipid profile: A systematic review and meta-analysis of randomized clinical trials

Phytotherapy Research, octobre 2020